vendredi 14 mars 2008

Aide Juridictionnelle: presque 18 mois plus tard....

Ce blog a été initié en Novembre 2006.

A l'époque les avocats français réclamaient à l'état, non un cadeau, mais la simple tenue de ses engagements pris 6 ans avant.

Après trois mois de grève, les pouvoirs publics concédaient une légère mise à jour qui n'avait rien à voir avec les demandes et les promesses formulées.

Mais comme toujours pour enterrer un probèlme, a été créée une commission: la commission du consensus.

Un nom pareil cela ne s'invente pas !

Le seul consensus qui se soit dégagé pour l'heure, c'est le statu quo.

Du vent, des paroles creuses, des mensonges.... à la tonne. Mais pour le reste, rien, nada.

Les Avocats qui continuent d'assister leurs concitoyens démunis sont toujours aussi ridiculement indemnisés.

A titre d'exemple je viens de terminer un divorce particulièrement ardu, qui a nécessité un travail considérable: 49 euros de l'heure, brut (c'est à dire que je dois payer les salaires, loyers, affranchissements, assurances, cotisations sociales diverses)... Bref, en net, on doit arriver à environ 20 euros de l'heure !

La nouvelle carte judiciaire

J'espère que vous avez une voiture...

Madame le Garde des sceaux a bien un chauffeur pour aller chez Dior !


Pour une carte, avant / après la réforme:

http://www.carte-judiciaire.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=10352

Pour trouver le texte:

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000018126088&dateTexte=&oldAction=rechJO

Corporatistes ?

Depuis des mois, les avocats se battent pour permettre l'accès à la justice de tous nos concitoyens.

Ils ont tenté de faire en sorte que les plus démunis puissent avoir un Avocat normalement rémunéré: échec, les indemnisations d'aide juridictionnelle sont toujours aussi faibles.

Ils ont tenté de maintenir un maillage étroit des juridictions sur le territoire, afin que ceux qui veulent faire appel à la justice ne soient pas contraints de faire plusieurs dizaines de kilomètres: échec, nombre de juridictions de proximité sautent.

Ils ont tenté d'obtenir "un droit au juge" pour tous, car les magistrats, par-delà leurs défauts et qualités inhérents à la nature humaine, sont une garantie d'indépendance,de compétence et de sérieux: échec, il y a en France un nombre ridicule de magistrats, que l'on remplace par des médiateurs, de délégués, de ceci, des conciliateurs de cela...

Et tout cela en expliquant à nos malheureux concitoyens que tout ira beaucoup mieux quand ils n'auront plus de juges, d'avocats... Sauf que ceux qui l'affirment se précipitent chez leurs avocats et courent au tribunal dès qu'ils ont un souci.

Il est vrai qu'ils sont ministres ou Président !

Une pétition à FONTAINEBLEAU

Dans ces temps de morosité pour la justice,

A une époque où l'on tente de duper nos concitoyens en leur expliquant que les juges sont incompétents, les tribunaux inutiles, et les avocats des escrocs, il en est encore qui se mobilisent pour un accès démocratique à la justice...

Cliquez sur le titre de cet artricle.