samedi 11 novembre 2006

Le Bareau du Val-de-Marne en grève


Le Barreau du Val-de-Marne, lors de son assemblée générale du 8 novembre, a décidé de poursuivre la grève votée le 25 octobre 2006.

C'est avec tristesse, mais aussi détermination, que les avocats du val-de-marne, ont décidé de cesser toute intervention dans le secteur de l'aide légale.

En effet, les Pouvoirs Publics n’ont respecté aucun des engagements souscrits lors du Protocole du 18 Décembre 2000 alors que, déjà à cette époque, la situation de l’aide juridictionnelle était inacceptable ;

L’inaction des Gouvernements successifs a aggravé cette situation devenue intolérable.

Les Avocats déplorent que les légitimes revendications de la profession, devant conduire à une refonte complète du système d’aide juridictionnelle et à une juste rémunération des avocats, conditions permettant seules un accès de tous à une justice égale et de qualité, continuent à ne pas être prises en compte.


Les Avocats, auteurs de ce blog et dont la liste sera publiée prochainement, appellent l'ensemble de leurs Confrères à les rejoindre dans leur mouvement.

7 commentaires:

Elizabeth MENESGUEN a dit…

Quinze jours de grève et pas ou peu de réaction: silence têtu de notre Garde des sceaux, discrétion des syndicats professionnels, sourire gêné de la Conférence des Bâtonniers (pourtant à l'initiative du mouvement, nous a-t-on dit), salut poli du CNB...
Alors quoi? Baisser les bras, retourner dans nos cabinets la tête basse et boire notre honte? Allons donc! L'heure est au contraire à nous rassembler pour crier notre soif d'un réel accès au Droit et d'une Justice de qualité pour tous nos concitoyens.
La campagne pour les Présidentielles n'a pas commencé et pourtant elle bat son plein. N'est-ce pas le moment d'interpeller les futurs candidats sur l'absolue nécessité de permettre à ces "passeurs d'hommes" que sont les avocats d'oeuvrer dans la dignité pour le compte des plus démunis?
Il nous faut exiger mais aussi proposer. L'heure est à la mobilisation mais elle est aussi à la réflexion en commun et à ... l'imagination!

EB a dit…

excellente idée que ce blog ! son adresse peut-elle être transmise au plus grand nombre, je pense notamment aux barresaux de province ?
excellente idée également que celle qui consiste à interpeller nos "présidentiables" via peut-être une lettre ouverte ?
les médias sont aussi un outil indispensable me semble-t-il ? une émission en radio, à la TV pourquoi ne pas y rêver ?
enfin une question : des modalités d'action ont-elles été définies plus précisément ce vendredi si oui lesquels ?

Norbert GOUTMANN a dit…

De tout coeur dans ce combat, bien que dépourvu d'illusion...
La Justice et ses auxiliaires n'intéressent personne.
Même électoralement, nous sommes quantité négligeable.
Mais:
"Ce n'est parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas. C'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles" (SENEQUE)

Avocat en colère a dit…

Ce blog est une très bonne idée....

La situation n'est plus tenable...

Travailler 15 heures par jour pour des clients qui ne cessent de se plaindre et qui nous prennent pour des millionnaires, pour se retrouver avec à peine le SMIC à la fin du mois, ce n'est plus possible...

Je suis surpris par la frilosité des autres barreaux...

vg a dit…

Ce blog est une excellente idée.
Je vous félicite pour votre action, et j'espère très sincèrement que le Barreau de Seine-Saint-Denis auquel j'appartiens, vous rejoindra lors de sa prochaine assemblée le 20 novembre. N'oubliez pas que ce qui est en jeu n'est pas seulement un problème d'argent, mais purement et simplement le droit de tous à avoir une défense optimum, ce dont l'Etat se fiche éperdument semble-t-il.

Anonyme a dit…

Aujourd'hui, jour de grève générale, les médias ne relayent pas vraiment notre mouvement et n'ont jamais donné l'écho qu'il mérite à notre légitime combat sur le Barreau du Val de Marne.

Je pense qu'il faut d'une part, prendre en main notre communication avec les médias et d'autre part, réfléchir à de nouveaux modes d'action qui en raison de leur originalité ou leurs pouvoirs de contrainte et de gène seront forcément relayés par les médias.

Quoi qu'il en soit, je pense véritablement que notre crédibilité sera de nouveau sérieusement écornée, y compris vis à vis de nos clients, si nous n'arrivons pas, nous professionnels d la défense, à nous faire entendre et respecter !

E.BINHAS a dit…

Nous sommes à la veille des assemblées générales du Barreau
du Val de marne et de celui de Seine Saint Denis, alors que l'amendement qui prévoyait une augmentation de 15 % du montant de l'unité de valeur vient d'être retiré.

La stratégie des pouvoirs publics est donc clairement de jouer l'essoufflement du mouvement.

Il convient, par conséquent, pour nous d'adresser à ceux qui feignent de nous ignorer un message de détermination et de cohésion.

Alors aux confrères qui se demandaient encore récemment, si nous disposions d'autres moyens d'action que la grève totale du secteur assistée pour enfin faire respecter la parole donnée et les engagemements de 2000, je dis que dorénavant nous n'avons plus le choix.

Plus le choix, car à la négation de la parole donnée s'ajoute aujourd'hui le mépris et l'humiliation.

Non, nous ne serons plus complices de l'utilisation de notre conscience professionnelle et de la volonté qui est la notre de défendre et assister ceux qui sont les plus exposés aux rigueurs de notre temps, pour nous rétribuer dans des conditions inadmissibles.

A lundi.